27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 10:00

Ne laissez pas des épaules affaissées ou un tic nerveux saboter l'image que vous essayez de renvoyer.

 

Utilisez ces conseils pour vous redresser et avoir l'air plus sûr de vous.

 

 

Que voient les gens lorsque vous entrez dans la pièce ? Avec un peu de chance, ils voient un businessman confiant et accompli. Mais si vous n'y faites pas attention, votre langage corporel pourrait bien projeter une image très différente.

 

"Vous et vous seul contrôlez le message que vous envoyez aux autres," écrit Barbara Pachter dans son livre "The Essentials of Business Etiquette". "J'estime que si vous projetez l'image d'une personne sûre, crédible et posée, vos interlocuteurs vous considéreront en tant que tel. Qui s'intéresse à ce que vous ressentez à l'intérieur ?"

 

Les hommes d'affaires les plus brillants sont ceux qui maîtrisent parfaitement le langage du corps. Les 4 conseils ci-dessous peuvent vous aider à modifier le vôtre pour donner l'impression d'une plus grande assurance.

 


1. Gardez une posture assurée


La clé d'une allure posée et confiante repose entièrement sur votre posture. Pour vous tenir de manière assurée, gardez vos jambes dans l'alignement de vos épaules. Vos pieds devraient être écartés de 10 à 15 centimètres. Répartissez votre poids équitablement entre vos deux jambes, mettez vos épaules (légèrement) en arrière et positionnez votre corps de façon à faire face à vos interlocuteurs.


"Il s'agit d'une posture confiante, explique Barbara Pachter. Elle respire la confiance en soi et non le manque d'assurance. Vous êtes ouvert à la personne avec qui vous parlez. Vous pouvez garder la tête haute et vous tenir bien droit, peu importe votre taille."


N'adoptez jamais une "position de soumission" en croisant les jambes ou les bras et en appuyant tout votre poids sur l'une de vos hanches.

 


2. Surveillez vos mains


"Une partie importante de la maîtrise du langage du corps consiste à savoir ce que vous exprimez avec vos mains," souligne Barbara Pachter.


La dernière chose que vous souhaitez est d'offenser quelqu'un en le pointant du doigt. Pointer quelqu'un du doigt peut sembler très agressif, mais beaucoup de personnes le font sans se rendre compte que cela peut intimider les autres.


Lorsque vous expliquez une idée, il vaudra mieux "pointer avec votre paume ouverte en gardant les doigts joints, écrit-elle. Les hommes tout comme les femmes pointent du doigt, même si les femmes ont davantage tendance à le faire que les hommes."


De nombreuses personnes mettent leurs mains sur leurs hanches, mais cela peut donner un air arrogant ou impatient. Si vous avez tendance à jouer avec vos cheveux, tapoter vos ongles sur la table ou à remuer les pièces de monnaie qui se trouvent dans votre poche lorsque vous vous trouvez face à un groupe, rappelez-vous de ce comportement et essayez d'y résister.


"Vos interlocuteurs deviendront fous si vous vous permettez ces mauvaises habitudes, avertit l'auteur. Les gens qui tripotent leur stylos, font craquer leurs doigts ou jouent avec des élastiques transmettent un certaine nervosité."

 


3. Ne croisez pas les jambes


Dans un cadre professionnel, croiser les jambes peut être extrêmement distrayant pour vos collaborateurs en fonction de ce que vous portez. Si une femme porte une robe trop serrée, "elle projette une image sexy en dévoilant trop ses jambes", écrit Barbara Pachter. En ce qui concerne les hommes, si l'ourlet du pantalon est trop court, cela s'avèrera distrayant lorsqu'ils croiseront les jambes et montreront une parcelle de peau nue.


"De toute façon, il est mauvais pour la santé de croiser les jambes : cela nuit à votre circulation sanguine en augmentant la pression appliquée sur vos veines. C'est pourquoi personne ne devrait le faire," conseille-t-elle.

 


4. Attention à l'expression de votre visage

 

Sachez à quoi ressemble votre visage "par défaut". C'est l'expression que la plupart des gens voient lorsque vous les regardez et les écoutez, y compris quand vous ne leur parlez même pas. Les expressions du visage de certaines personnes peuvent être très austères et ne pas communiquer ce qu'elles ressentent à l'intérieur.


"Avoir un visage sévère peut avoir des répercussions sur votre carrière", insiste Barbara Pachter. "Les gens vous éviteront, penseront que vous êtes fâché contre eux ou seront sur la défensive dans leurs échanges avec vous. Ces situations peuvent vous empêcher d'entrer en relation avec vos collaborateurs."


Que pouvez-vous faire ? Ecoutez attentivement les commentaires que vos amis et collègues peuvent vous faire. Pensent-ils que vous êtes contrarié juste parce que vous avez froncé les sourcils en vous concentrant ? Si c'est le cas, essayez de détendre vos muscles ou de sourire plus souvent lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes."


En bref, même s'il est parfaitement normal d'être nerveux lorsque vous êtes en pleine négociation ou en entretien d'embauche, vous devriez apprendre à maîtriser votre corps pour que votre manque d'assurance ne transparaisse pas dans vos moindres faits et gestes.

 

Article de Vivian Giang. Traduction par Joséphine Dennery, JDN.


Voir l'article original : 4 Things You Should Remember About Body Language

 

Relayé par un blog de René Dumonceau : commentserelaxer.com

 


Fâtigués, Stressés ?

Apprenez à vous relaxer

Avec 

VOS MAINS

 

Formation facile

 

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Confiance en soi

Confiance en soi

Partager cet article

26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 15:46

Cela faisait longtemps que je voulais faire un article sur le macérât de Pâquerette et par la même occasion, parler de l’importance de l’automassage de la poitrine.

 


Les mois de mars et d’avril sont la période idéale pour parler de cela étant donné que les premières pâquerettes pointent le bout de leurs pétales.

 

 


Je suppose que certains et certaines vont se demander quel rapport il y a entre les Pâquerettes et les Seins ??

 


La fleur de Pâquerette (Bellis Perennis) est utilisée depuis des milliers d’années pour ses propriétés bénéfiques dans les soins de la peau, sur les hématomes et les tissus enflammés.

 


Fabriquer de l’huile (plus précisément un macérât) de fleurs de Pâquerettes permet d'extraire des composés naturels ayant les propriétés de tonifier la circulation sanguine et de décongestionner les zones œdémateuses.

 


Apaisante et réparatrice, elle intervient dans le soulagement des tissus enflammés et abîmés.

 

 

On lui prête également des vertus raffermissantes, tendeuses et galbantes.

 

 

Ce macérât est donc largement utilisé depuis toujours par les femmes pour raffermir les tissus de la poitrine.   

        


Son nom latin est riche de signification puisque «Bellis» signifie beau et «Perennis» signifie vivace, éternel...  «Beauté éternelle» .... C’est ce qu’il nous faut pour cet été, les filles !!!

 

 

 

Fabrication du macérât de Pâquerettes :

 

 

La différence entre une huile et un macérât est que l’huile est la récolte par pression de la matière grasse d’un fruit, d’une plante etc… alors que le macérât est la macération de plantes, de fruits, etc… dans une huile végétale.

 


Pour fabriquer votre macérât de pâquerettes, il faut :

 

  • Un bocal qui ferme hermétiquement.
     
  • Une huile végétale de première pression à froid et bio de préférence (olive, noyaux d’abricot, macadamia etc…). Peut-être qu’un jour je ferai un article sur les huiles végétales car il y a beaucoup à dire à ce sujet.
     
  • Des fleurs de Pâquerettes sèches ou fraîches.


 

Personnellement, je fais mes préparations à la pleine lune pour plusieurs raisons (voir l'article sur la fabrication de l'eau de Lune). La première est que, lors de la pleine lune, les essences des plantes remontent dans les parties aériennes et c’est donc le meilleur moment pour récolter les fleurs, feuilles, etc…

 


Il vous suffit de mettre les fleurs dans le bocal et d’ajouter l’huile végétale. Faites attention de récolter les fleurs dans un endroit qui n'est pas traité et qui se trouve loin du passage des voitures.

 


Il faut que l’huile recouvre les fleurs et qu’il n’y ait plus d’air dans le mélange. Pour cela, mélangez avec une spatule et vous allez voir toutes les petites bulles d’air remonter à la surface.

 


Si vous récoltez des fleurs fraîches, récoltez-les en fin de matinée, avant 12h, un jour ensoleillé afin qu’il n’y ait pas d’humidité sinon votre préparation risque de moisir.

 


En récoltant vos fleurs, pourquoi ne pas les remercier en leur chantant une petite chanson, en jouant un peu de musique, en méditant etc… le lien avec les plantes que vous utilisez pour vous soigner est très important pour moi (Mais ça c’est encore un autre sujet dont j’ai déjà parlé dans d’autres articles).

 


Laissez macérer votre préparation dans un endroit à l’abri de la lumière durant 3 cycles lunaires.

 


Filtrez et conservez votre macérât dans une bouteille de couleur opaque.

 

 

 

Massage de la Poitrine :       


 

Se masser la poitrine chaque jour est très bénéfique pour en activer la circulation du système circulatoire veineux, artériel, énergétique et surtout lymphatique.

 


Le système lymphatique est indispensable au maintien d'une bonne santé. Il assure une double fonction : il protège l'organisme des infections grâce à ses globules blancs fabriqués par les ganglions lymphatiques et sert également à éliminer les toxines produites par les divers organes du corps.

 


C'est pour ces raisons que les soutien-gorge ne sont pas bon pour la circulation. Surtout ceux qui ont des armatures en métal. Ils congestionnent les seins et bloquent la circulation.

 


Il faut savoir que la poitrine est remplie de muscles et que si ces muscles ne sont pas stimulés, ils s'atrophient. Donc, plus vous portez de soutien-gorge, moins vos muscles travailleront et plus vite vous aurez les seins qui tomberont...

 


Si vous souhaitez tout de même porter des soutien-gorge, les conseils que je peux vous donner, c'est de faire des exercices de renforcement musculaire de la poitrine par de la musculation, du sport ou de la danse. (le flamenco et la danse orientale sont très bénéfiques par leurs mouvements de bras pour l'activation de la circulation au niveau de la poitrine).

 


Dans la pratique taoïste, le massage des seins est fortement conseillé.

 


Ce massage a pour but d'activer la circulation lymphatique, mais aussi énergétique. Cette énergie activée a un puissant effet créatif et soignant.

 


Lorsque vous stimulez certaines glandes contenues dans les seins, elles sécrètent des hormones. Une stimulation des seins a des répercussions sur l'épiphyse, l'hypophyse et le thymus.

 


Je vous conseille donc un massage journalier de vos seins, notamment avec du macérât de Pâquerette.

 


Le plus efficace pour activer cette circulation est de faire un massage circulaire en partant du bas des seins (les prendre dans vos mains par en dessous) et de remonter vos mains par le sternum. Tourner dans le sens indiqué par les flèches sur l’illustration se trouvant au bas de l’article.

 


Vous pouvez également faire un massage en huit après le massage circulaire, c’est très stimulant.

 


Si vous ne souhaitez pas fabriquer vous-même, un macérât de pâquerettes, vous pouvez en acheter sur notre page vente : http://free.moon.free.fr/Free_Moon/vente.html


 

Si vous êtes intéressé par nos stages où l'on aborde entre autre la circulation énergétique, sanguine, lymphatique etc... grâce à la méthode Free Moon : http://free.moon.free.fr

 

 

Source de cet article : Lydia Vasquez (Free Moon)

http://free.moon.free.fr

 

Relayé par un blog de René Dumonceau : commentserelaxer.com

 


Fâtigués, Stressés ?

Apprenez à vous relaxer

Avec 

VOS MAINS

 

Formation facile

 

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Le Macérat de Pâquerettes pour masser la Poitrine
Le Macérat de Pâquerettes pour masser la PoitrineLe Macérat de Pâquerettes pour masser la Poitrine
Le Macérat de Pâquerettes pour masser la PoitrineLe Macérat de Pâquerettes pour masser la Poitrine

Le Macérat de Pâquerettes pour masser la Poitrine

Partager cet article

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 15:35

Les personnalités déséquilibrées grouillent dans le monde du travail. Et peut-être en côtoyez-vous, sans même le savoir...

 

 

Comment savoir que vous êtes face à un psychopathe ? Il y en a plus que ce que l'on imagine. Et ils ont tendance à tous présenter les mêmes traits, explique l'analyste du comportement Lillian Glass, une spécialiste du langage qui a travaillé avec le FBI pour démasquer les signaux de la tromperie.

 

La psychopathie est un trouble de la personnalité antisociale dont les victimes ont tendance à adopter des comportements impulsifs et inconstants. Les psychopathes souffrent d'une incapacité à internaliser les normes sociales.

 

Même s'il est difficile de savoir combien de psychopathes résident aux Etats-Unis, une étude citée par Reuters indique que, sur un total de 500 cadres supérieurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, 26% répondent qu'il ont "observé ou eu directement connaissance de comportements répréhensibles sur le lieu de travail" et 24% pensent que les professionnels de la finance doivent "adopter des comportements contraires à l'éthique ou illégaux pour réussir".

 

A partir du nouveau livre de Glass, "The Body Language of Liars", nous avons relevé sept chiffons rouges qui indiquent que vous pouvez avoir affaire à un psychopathe dans le bureau d'à côté.

 


Ils parlent en permanence au passé

 

Les chercheurs ont découvert que les psychopathes utilisent davantage le passé composé que le présent, ce qui pourrait indiquer qu'ils sont détachés du présent, écrit Glass.

 


Ils utilisent les liens de cause à effet

 

"Puisque les psychopathes s'arrogent tous les droits et considèrent que le monde et les gens leur appartiennent, les chercheurs de l'Université de Colombie Britannique ont trouvé qu'ils utilisaient plus de mots tels que "parce que" et "ainsi", explique Glass, car ils ont tendance à rationaliser leurs actions avec leur propre logique."

 


Ils parlent à l'excès de leurs besoins de base

 

Puisqu'ils ne se préoccupent généralement de rien d'autre, les psychopathes pensent beaucoup à leurs besoins de base, comme la nourriture, le logement et les vêtements, écrit Glass. Lorsqu'ils parlent de leurs besoins de base, les psychopathes ont tendance à utiliser deux fois plus de mots que d'habitude et à fournir trop d'infirmations.

 


Ils n'acceptent ni les responsabilités ni les reproches

 

Les psychopathes pensent généralement qu'ils sont des victimes, une impression qui leur vient de leur sentiment constant d'être dans leur droit, explique Glass.

 

"Le psychopathe parle de lui-même

en termes grandiloquents

mais rend les autres fautifs"

 

"Le psychopathe parle de lui-même en termes grandiloquents tandis qu'il rend les autres fautifs et n'assume aucune responsabilité de ses actes", dit-elle. Vous pouvez le percevoir dans le manque d'émotion de leur voix.

 


Ils se contredisent souvent

 

Cela peut arriver au sein d'une même phrase. "[Les psychopathes] mentent ou omettent des informations lorsque vous les interrogez mais ils peuvent vous dire la vérité si vous reformulez légèrement la question. Les chercheurs ont découvert que cela est lié à la façon particulière dont leur cerveau est câblé", explique Glass.

 


Ils ne savent pas pleurer

 

"Lorsque [Susan Smith] a donné une conférence de presse et pleuré ses enfants disparu, ses larmes factices ont éveillé les soupçons sur le fait qu'elle était la tueuse", explique Glass.

 

Lorsque les psychopathes pleurent, Glass dit qu'ils s'essuient souvent en dessous de chaque œil, un après l'autre. "Lorsque les gens pleurent des larmes sincères, ils pleurent des deux yeux et ils ont tendance à s'essuyer les deux yeux à la fois."

 


Leur langage corporel diffère de ce qu'ils disent

 

Selon Glass, les psychopathes disent souvent une chose tandis que leur langage corporel racontera une histoire différente. Par exemple, en disant le mot "oui", le psychopathe peut secouer la tête.

 

 

Article de Vivian Giang. Traduction par le JDN.

 

Voir l'article original : 7 Signs You're Working With A Psychopath

 

Relayé par un blog de René Dumonceau

www.commentserelaxer.com

 


Fâtigués, Stressés ?

Apprenez à vous relaxer

Avec 

VOS MAINS

 

Formation facile

 

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Votre collègue est-il un psychopathe ?

Votre collègue est-il un psychopathe ?

Partager cet article

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 13:05

L’avocat a de nombreuses propriétés médicinales, et il est non seulement délicieux mais également très nutritif ; cependant, il est bon aussi de savoir que le noyau d’avocat est très utilisé pour traiter différentes maladies, surtout en Amérique du Sud !

 


L’usage du noyau d’avocat en médecine naturelle

 


Le noyau de l’avocat est un puissant agent anti-microbien et antifongique, et c’est surtout un antibiotique naturel. Il a aussi la faculté de freiner l’apparition du candida et d’autres sortes de champignons, et il a un rôle protecteur face aux piqûres de moustique qui transmettent la fièvre jaune.

 


Ce noyau contient une grande quantité de fibres diététiques qui captent le cholestérol dans le tractus intestinal et empêchent son absorption par l’organisme ; c’est pour cette raison que l’extrait de noyau d’avocat est recommandé pour empêcher la formation de plaque, puisqu’il fait baisser le taux de cholestérol et freine donc l’apparition de maladies cardio-vasculaires, protégeant ainsi notre santé.

 


Il a aussi la faculté d’augmenter les défenses de l’organisme et renforce ainsi le système immunitaire ; il a également des propriétés anti-inflammatoires, et sa consommation est indiquée aux personnes qui souffrent d’affections articulaires, comme l’arthrite.

 


Le noyau de ce fruit est efficace pour traiter les problèmes d’estomac ; il soulage les diarrhées et diminue l’inflammation du tractus gastro-intestinal, évitant ainsi les ulcères d’estomac et les maladies bactériennes et virales.

 

 

Le noyau d’avocat est de surcroît un puissant antioxydant naturel !

 

 

 

Un thé de noyau d’avocat, qui a été mixé au préalable dans 750 ml d’eau, consommé en trois prises durant la journée, est très efficace pour éliminer les graisses, car il a des propriétés thermogènes.

 

 


Les peuples indigènes ont la coutume d’utiliser ce noyau pour soigner toutes sortes de maux : les diarrhées, les douleurs musculaires, les affections rénales et les affections hépatiques, la cataracte, les furoncles, l’épilepsie et les problèmes de thyroïde.

 


Il est évident que l’on ne doit pas se défaire du noyau d’avocat, car il peut être la solution à l’un des problèmes de santé que nous avons mentionnés plus haut. Il est d’autre part facile de s’en procurer et sa préparation est vraiment simple !

 


Cependant, rappelez-vous qu’il ne faut jamais interrompre un traitement médical spécialisé en cours pour le remplacer par l’un de ces traitements naturels ; ils ne doivent être qu’un complément aux traitements médicaux conventionnels. Les traitements naturels sont faits pour renforcer le traitement habituel en cours !

 

 

Source de articlehttp://amelioretasante.com/protegez-votre-organisme-noyau-davocat/

 

Cet article est relayé par un blog de René Dumonceau : www.commenserelaxer.com

 

 


Mais comment procéder pour broyer les noyaux d'avocats, vous demandez-vous ?

 

 

Figurez-vous que je me le demandais également. Alors j'ai cherché et trouvé le truc sur le Web. Voici ce que j'ai trouvé, c'est hyper simple :

 

  • Bien laver le noyau d'avocat et ôter la peau noire
     
  • Le mettre dans un sac en plastique et le morceler au marteau
     
  • Ensuite le mettre dans le mixer et mixer !

 

 

La poudre que l'on obtient devient de plus en plus orange et sert d'agent de gommage dans une crème ou un lait ... de plus, la poudre possède les vertus de l'avocat lui-même. 

 

Coeurdialement.

 

René.

 


Fâtigués, Stressés ?

Apprenez à vous relaxer

Avec 

VOS MAINS

 

 

Formation facile

de 2 heures

par webcam

 

 

Infos sur ce lien

 

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Le noyau d'avocat protège votre organisme
Le noyau d'avocat protège votre organisme

Le noyau d'avocat protège votre organisme

Partager cet article

19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 15:31

 

SOMMEIL - L'importance du sommeil n'est plus à prouver. Nous sommes d'ailleurs nombreux à essayer de respecter coûte que coûte nos huit heures au lit.


Mais nous savons aussi que c'est plus facile à dire qu'à faire.


Heureusement, il existe un tas d'astuces pratiques recommandées par les experts pour combattre les petits et gros problèmes. Qu'elles vous aident à aller au lit plus relaxé ou à en sortir plus reposé, nous avons compilé les meilleures d'entre elles.

 


Mettez une alarme pour aller au lit.


Si vous regrettez constamment de ne pas vous être couché plus tôt mais qu'il vous est virtuellement impossible de respecter une routine de sommeil apaisante, pensez à vous fixer une alarme -- pour aller au lit.

 

 

Résistez à l'envie de reprogrammer votre alarme à plus tard.


Le sommeil gagné entre les bips de votre alarme n'est pas de grande qualité. Le bouton "snooze" (qui sert à reporter l'alarme) dérange le plus souvent le sommeil paradoxal, ce qui peut vous faire sentir plus léthargique que lorsque vous vous réveillez au milieu d'autre stages du sommeil. Vous n'êtes pas obligé de vous jeter hors du lit, mais programmer votre alarme pour une heure un peu plus éloignée et briser votre cycle du "snooze" peut être porteur de grands bienfaits.

 

 

N'ayez pas la main trop lourde sur l'alcool avant d'aller au lit.


Même si cela peut grandement aider à s'endormir, lorsque l'effet de l'alcool s'estompe plus tard dans la nuit, vous êtes plus susceptible de vous réveiller plusieurs fois dans la nuit.

 

 

Enfilez des chaussettes.


Certaines personnes ont un problème d'extrémités gelées. Mais avoir les mains et les pieds chauds semble prédire la rapidité avec laquelle vous vous endormirez, selon une étude de 1999. Accélérez donc le processus en enfilant une paire de chaussettes propres avant d'aller au lit.

 

 

Maintenez votre chambre dans le noir.


Même la lueur la plus discrète -- comme celle d'un réveil digital -- peut être un parasite pour vos yeux fermés. Si vous ne pouvez pas couvrir toutes les sources de lumière dans votre chambre, pensez à utiliser un masque pour les yeux.

 

 

Maintenez une température fraîche.


La température ambiante dans la chambre à coucher, c'est un peu comme la situation de Boucle d'Or: une chambre trop chaude et une chambre trop froide peuvent toutes deux déranger votre sommeil. Préférez plutôt sune température située entre 20 et 25 degrés, comme l'a conseillé le docteur Christopher Winter dans un blog HuffPost.

 

 

Relâchez la pression une heure avant d'aller vous coucher.


Baissez la lumière et éteignez tous vos appareils -- smartphones, ordinateurs, télévisions, dont aucun n'a sa place dans la chambre à coucher -- environ 60 minutes avant d'aller dormir. Une lumière vive est l'un des signaux les plus forts indiquant au cerveau qu'il est temps d'être réveillé et alerte. Commencez donc à envoyer le signal opposé le plus tôt possible.

 

 

Arrêtez la caféine dans l'après-midi.


Le petit sursaut de l'après-midi reste dans votre organisme plus longtemps que vous le pensez. Les experts ont recommandé d'arrêter la caféine en début d'après-midi pour être sûr de ne pas rester éveillé au lit plus tard.

 

 

Faites régulièrement de l'exercice.


Selon un sondage de la fondation américaine pour le sommeil datant de 2013, les sportifs réguliers et vigoureux profiteraient d'un sommeil de meilleure qualité. Le mieux c'est que ça ne demande pas beaucoup d'effort: ajouter quelques minutes d'activité physique à votre journée peut faire une grande différence dans votre sommeil.

 

 

Mais n'en faites pas juste avant d'aller vous coucher.


La plupart d'entre nous ne faisons pas assez d'exercice pour ne pas profiter tout de suite des bénéfices sur le sommeil d'un exercice régulier. Néanmoins, surtout chez les personnes ayant des problèmes de sommeil, mieux vaut faire en sorte que les sessions de sport prennent fin quelques heures avant d'aller se coucher.

 

 

Évitez la nourriture lourde quand il est tard.


Votre corps n'est pas censé digérer pendant le sommeil, c'est pourquoi un gros repas juste avant d'aller se coucher peut vous garder éveillé la nuit. Comme les protéines sont particulièrement difficiles à digérer, si vous devez manger tard, optez pour quelque chose de plus léger.

 

 

Peignez votre chambre de couleurs apaisantes.


Cela peut être un bleu relaxant ou un jaune chaleureux -- la teinte n'a pas beaucoup d'importance du moment que cela vous calme. Michael Breus a conseillé, dans une interview accordée au HuffPost en 2012, de choisir une finition matte plutôt qu'un rendu brillant.

 

 

Préservez votre lit pour le sommeil et le sexe exclusivement.


Lire au lit est une forme de relaxation, n'est-ce pas? Oui... et non. Que ce soit un livre passionnant, un livre de science-fiction ou tout autre livre réclamant votre attention émotionnelle ou intellectuelle, lire est souvent plus distrayant que relaxant. Optez pour une lecture plus légère avant d'aller au lit, et ne l'emportez pas au-delà de votre canapé ou votre chaise préférée.

 

 

Maintenez le silence dans votre chambre.


Des bruits comme des installations électroniques ronronnantes ou le tic-tac d'une montre peuvent facilement être gardés à l'extérieur de la chambre. Pour s'isoler d'un partenaire qui ronfle ou de sirènes qui hurlent dans la rue, essayez une paire de boules Quiès.

 

 

Mais pas trop de silence.


Lorsque votre nid douillet est si calme que vous pourriez entendre une aiguille tomber, chaque petit bruit nocturne devient beaucoup plus évident et dérangeant. Pensez peut-être à acheter un générateur de bruit blanc si votre chambre est trop silencieuse.

 

 

Éloignez nos amis à poils de votre lit.


Chaque petit ronronnement ou mouvement de queue peut déranger votre sommeil, aussi fort que soit votre amour mutuel du câlin. Par ailleurs, les squames animales Fido et Grisou apportent avec eux dans la chambre peuvent provoquer des réactions chez les personnes allergiques, ce qui peut encore plus déranger leur sommeil.

 

 

Assurez-vous que votre matelas vous convient.


Croyez-le ou non, si vous gigotez et vous retournez autant, ce n'est peut-être pas vous le problème mais ce sur quoi vous êtes allongé. Un matelas inconfortable peut être à la source de vos nuits sans sommeil. Que ce soit parce que le matelas a perdu son moelleux ou parce qu'il est simplement trop petit, il est important de reconnaître les signes montrant qu'il est temps d'en acheter un nouveau. Consumer Reports recommande d'en changer tous les cinq à dix ans.

 

 

Faites des siestes -- sagement.


Quand elle est bien faite, une petite sieste de jour ne peut pas porter atteinte à votre sommeil nocturne, et peut en plus améliorer la mémoire, la vivacité et les performances professionnelles. Faites simplement en sorte de limiter votre sieste à 30 minutes, maximum, et de ne pas prendre votre sieste trop proche de l'heure d'aller au lit.

 

 

Dans un lit partagé, essayez de séparer les couvertures.


Si votre partenaire de lit passe son temps à vous voler la couverture ou que l'un d'entre vous transpire tandis que l'autre frissonne, il vaut peut-être mieux faire votre lit avec des sets de draps séparés. “Pour commencer, n'utilisez qu'un drap,” a déclaré Robert Oexman, directeur de l'institut Sleep to Live, en 2013. “Puis constituez le dessus-de-lit avec des draps et des couvertures de même taille pour satisfaire les besoins des deux partenaires. Si vous avez peur que ce ne soit pas beau, aucun problème, vous pouvez couvrir le tout avec un édredon en faisant votre lit tous les matins.”

 

 

Gardez des horaires de sommeil/réveil réguliers, même le week-end.


Garder votre rythme de sommeil et de réveil de la semaine lors du weekend résonne un peu comme de la torture pour la majorité d'entre nous, mais c'est en fait une bonne idée pour améliorer le sommeil. Rester éveillé jusque tard ou faire la grasse matinée peut bouleverser votre horloge naturelle de la même façon qu'un voyage à l'étranger. Ce "décalage horaire social" peut vous empêcher de vous endormir lorsque arrive dimanche soir et rendre les lundis encore plus désagréables.

 

 

Débarrassez-vous de vos pensées avant d'aller vous coucher.


Si tout un tas de pensées vous traversent l'esprit quand vous vous couchez, c'est eut-être que vous n'avez pas eu assez de temps pour assimiler la journée, selon Michael A. Grandner, professeur de psychiatrie à l'université de Pennsylvanie. “Il vaut peut-être mieux prendre du temps le soir pour repenser à la journée, dresser une liste de choses à faire pour le lendemain et débarrasser votre bureau mental de toutes les choses auxquelles vous avez encore à penser,” dit-il. “Ensuite, allez au lit.”

 

 

Prenez position, dites une prière.


Le yoga, la méditation ou même la prière sont des techniques efficaces pour amener votre esprit à s'apaiser. Ces activités calmes peuvent vous aider à ralentir votre respiration et les battements de votre cœur et à vous assoupir plus tôt.

 

 

Respirez profondément.


Si l'exercice de réflexion ci-dessus n'est pas votre tasse de thé, des exercices de respiration simples peuvent vous venir en aide. Les respirations profondes imitent la sensation du corps lorsqu'il est déjà relaxé, et après quelques séries d'inspirations et expirations, vous pouvez vous sentir plus calme. C'est parce que, selon NPR, en respirant profondément, on stimule le système parasympathique du corps, naturellement apaisant.

 

 

Essayez l'aromathérapie.


Le parfum de la lavande a des bienfaits notoires sur le sommeil. Une étude datant de 2005 a montré qu'en renifler avant d'aller au lit permettait un sommeil plus profond. Et une étude de 2008, rapportée par le Wall Streets Journal, a permis de découvrir que la lavande aidait les femmes atteintes d'insomnie à s'endormir plus facilement.

 

 

Prenez un bon bain chaud.


Un bon bain augmente légèrement votre température. Lorsque vous en sortirez, votre corps se refroidira légèrement, un processus imitant la baisse naturelle de la température corporelle provoquée par le cerveau quand il prépare le corps au sommeil. Un bain chaud avant d'aller au lit semble aider à s'endormir plus rapidement, mais aussi à profiter d'un sommeil de meilleure qualité, à en croire une étude datant de 1985.

 

 

Essayez de relaxer progressivement vos muscles.


Cet exercice de relaxation consiste à contracter puis à relaxer les muscles dans tout le corps, en dirigeant votre attention sur chacun d'entre eux dans le même temps. Cela peut améliorer la qualité du sommeil et réduire la fatigue.

 

 

Visualisez.


Cela peut sembler un peu bête la première fois qu'on l'essaie, mais essayez de vous imaginer dans un endroit calme, relaxant et reposant. Cette méthode de relaxation profonde peut ralentir l'activité des ondes cérébrales et amener au sommeil. Commencez donc avec quelques idées de visualisations ici.

 

 

Notez ce qui vous perturbe.


Si les autres exercices de relaxation ne fonctionnent pas, couchez vos pensées sur un journal que vous garderez à votre chevet. Vider votre esprit de ce désordre mental peut vous aider à vous assoupir en douceur.

 

 

Si vous ne pouvez vraiment pas dormir, levez-vous.


Si tout le reste échoue, sortez du lit. Rester allongé là ne fait que vous stresser plus et complique encore un peu le processus d'endormissement. Les experts recommandent de sortir du lit pour faire autre chose -- du moment que c'est relaxant et n'inclue pas de lumières trop fortes. Puis retournez vous coucher quand vous êtes vraiment fatigué.

 

 

Dès que vous êtes réveillé, essayez tout de suite de profiter de la lumière du soleil.


Rien ne vaut une lumière intense pour forcer votre cerveau à rester éveillé et alerte. Profiter de la lumière naturelle -- pendant environ 15 minutes -- dès le réveil peut aider les oiseaux de nuit à reprogrammer leur horloge biologique et à plonger dans le sommeil un peu plus tôt.

 

 

Combattez les ronflements.


Environ 10 millions de Français ronflent de manière régulière.

 

Si les ronflements dérangent à coup sûr le sommeil du partenaire, ils perturbent aussi le sommeil du ronfleur, ce qui conduirait à plus de somnolence pendant la journée, selon la Fondation américaine pour le sommeil.

 

Des astuces simples peuvent vous aider à les contrôler, comme le fait de dormir sur le côté plutôt que sur le dos, viter l'alcool avant de se coucher et même de perdre du poids.

 

De nombreux experts recommandent de coudre une balle de tennis à la poche avant d'un vieux t-shirt, puis de le porter à l'envers afin que le sommeil sur le dos devienne inconfortable et vous force à rester de côté.

 

 

Faites-vous examiner pour l'apnée du sommeil.


Il est possible que vos ronflements soient un signe d'apnée du sommeil, un trouble du sommeil potentiellement dangereux qui fait qu'on arrête de respirer par brefs intervalles, parfois jusqu'à cent fois par nuit.

 

Des changements radicaux comme de perdre du poids ou d'arrêter l'alcool peuvent aider, mais souvent, pour vraiment améliorer le sommeil, un traitement additionnel -- typically with a une machine à ventilation en pression positive continue (CPAP) -- est requis par le docteur.

 

 

Essayez un nouvel oreiller.


Les acariens de la poussière aiment peut-être votre oreiller encore plus que vous. Chez certaines personnes, l'amoncellement de ces petites créatures peut provoquer des réactions allergiques qui rendent le sommeil plus difficile, selon le New York Times. En règle générale, les oreillers doivent être remplacés tous les 12 à 18 mois, selon WebMD.


Vérifiez par ailleurs que vous dormez bien avec le the bon oreiller. Les personnes dormant sur le ventre, par exemple, ont besoin d'oreillers très fins et plats et les personnes dormant sur le côté ont besoin de quelque chose de plus ferme pour compenser la distance entre leur oreille et leur épaule.

 

 

Ne laissez pas le sommeil vous stresser.


Nous ne disons pas qu'il vaut mieux faire comme si de rien n'était, mais le mieux est de ne pas non plus s'inquiéter trop sur le temps passé au lit. Plus on s'inquiète, plus il devient difficile de dormir.

 

 

Évitez de boire trop avant d'aller vous coucher.


Il ne s'agit pas ici de rester déshydraté, mais pensez à boire beaucoup moins d'eau quelques heures avant d'aller vous coucher pour vous épargner un voyage aux toilettes en plein milieu de la nuit.

 

 

Arrêtez de fumer.


La nicotine, comme la caféine, est un stimulant, et peut de ce fait vous maintenir éveillé la nuit. Les fumeurs sont quatre fois plus à même de se sentir fatigués quand ils se réveillent que les non fumeurs, selon une étude de 2008. Voilà une nouvelle raison d'arrêter de fumer.

 

 

Pensez à la thérapie.


Vos problèmes de sommeil sont peut-être un peu plus graves et requièrent l'avis d'un professionnel. La psychothérapie cognitivo-comportementale est considérée comme le standard ultime en matière de traitement de l'insomnie, et consiste généralement à rencontrer un thérapeute pour plusieurs séances d'évaluation du sommeil, à tenir un journal et à ajuster certaines habitudes de sommeil.

 

Et vous, qu'est-ce qui vous aide à améliorer votre sommeil?

 

Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Source de cet article : http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/18/37-astuces-prouvees-scientifiquement-pour-une-meilleure-nuit-de-sommeil_n_4981393.html

 

Cet article est relayé par un blog de René Dumonceau : www.commenserelaxer.com

 


Je relaie ici des textes, des articles, des vidéos qui sont,

à mon sens, aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre,

alors usez de votre discernement. 

 


"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir.

Il lui suffit d'apprendre !"

 

Formations faciles

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

37 astuces pour mieux dormir

37 astuces pour mieux dormir

Partager cet article

René Dumonceau René Dumonceau
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 14:49

On dispose à peu près toujours dans sa cuisine de l'oignon ! Et vous n'imaginez pas le nombre d'ennuis de santé qu'il peut résoudre ! le site vulgaris-medical a partagé un  échantillon de ses bienfaits :Un rhume ? Coupez-le en deux et posez-le sur votre table de nuit !

 

Si vous êtes enrhumé, coupez un oignon en deux et posez-le sur votre table de nuit au moment de vous coucher. Évidemment, sur le moment, ça sent un peu fort (mais vous avez le nez bouché et, même dans le cas contraire, vous aurez vite fait de ne plus le sentir).

 

Grâce aux essences d'oignon qui se diffusent, vous pourrez bien dormir, le nez débouché, et, avec un peu de chance, votre rhume passera pendant la nuit !

 

 

Une fièvre importante : les pieds dans l'oignon !

 

L'oignon est un super moyen de faire baisser la fièvre (qui, si elle est utile pour chasser les microbes, peut devenir ennuyeuse quand elle monte un peu trop !). C'est un ami lecteur de Rebelle-Santé de la premier heure, Henry, de Cannes, qui m'a envoyé ce remède il y a 15 ans, confirmé depuis par nombre de personnes qui l'ont essayé : « Dussé-je passer pour le sorcier de service ou pour un vieux radoteur, je ne peux résister au plaisir de vous faire connaître une recette de grand-mère provençale (une de plus…). En cas de forte fièvre ascendante chez un enfant (10 mois/6,7 ans), hacher finement trois ou quatre gros oignons ordinaires ou blancs et confectionner un emplâtre copieux autour des pieds de l’enfant, l’emplâtre maintenu dans un linge à l’intérieur d’un sac plastique. Évidemment, le parfum que dégage cette préparation ne rappelle que d’assez loin Chanel No 5, Jolie Madame ou L’Air du Temps… Mais, pour avoir effectué cette “manip” sur mes propres enfants, j’ai chaque fois constaté une baisse de température spectaculaire en moins de deux heures. »

 

Vous pouvez aussi posez un oignon cru sur votre estomac, c'est également efficace, même si peut-être un peu moins rapide.

 

 

En sirop contre la toux

 

Émincez très finement 100 g d’oignons et faites bouillir dans 20 cl d’eau pendant dix minutes. Filtrez et ajoutez deux bonnes cuillères à soupe de miel. Mettez à nouveau sur le feu et laissez bouillir jusqu’à obtenir un sirop épais. Prenez-en deux à six cuillères à café par jour.

 

Ou bien :

 

Dans un saladier, mettez une couche de gros oignons épluchés coupés en rondelles, une couche de sucre de canne roux, puis recommencez avec les oignons, le sucre… Laissez macérer plusieurs heures, un sirop liquoreux apparaît. Prenez trois à quatre cuillères à soupe dans la journée.

 

 

Ou en décoction

 

Coupez trois ou quatre oignons en quartiers. Faites-les bouillir dans un demi-litre d’eau pendant dix minutes, puis filtrez. Buvez ce demi-litre dans la journée, par petits verres.

 

 

En cas de coupure

 

Appliquez sur la blessure la fine pellicule qui sépare chaque couche de l’oignon : c’est un pansement antiseptique sans égal.

 

 

En cas de furoncle ou d'hémorroïdes

 

Faites cuire un oignon au four et appliquez sa chair (chaude pour soigner un furoncle, froide pour les hémorroïdes) sur l’endroit malade.

 

 

Pour calmer les bourdonnements d'oreilles

 

Imbibez un coton de jus d’oignon que vous glissez dans votre conduit auditif. Ce coton imbibé de jus d’oignon peut aussi être appliqué sur les dents malades et douloureuses.

 

 

En cas de piqûre d'insecte

 

Même si ce n'est pas la saison, notez-le pour l'été prochain : frottez avec un oignon coupé en deux pendant quelques minutes pour soulager.

 

 

En cas de migraine

 

Évidemment, on ne le fait que quand on n'a que ça sous la main, parce que ça fait pleurer et ça sent fort ! Mais c'est efficace : hachez de l’oignon cru et appliquez-le sur votre front.

 

En cas d’anémie, de fatigue, de bronchite, de fermentations intestinales, d'arthrose, de rhumatismes, de goutte et même de diabète, testez la cure d'oignons.

 

Voici la recette : faites bouillir 1 litre d’eau, versez-le sur quatre gros oignons coupés en morceaux, laissez reposer trois à quatre heures, passez et buvez ce litre au cours de la journée. On peut suivre cette cure pendant quinze à trente jours. Il faut faire la préparation la veille.

 

 

En cas de constipation

 

Faites cuire dans un litre d’eau un gros oignon pendant dix minutes. Retirez du feu et ajoutez une cuillère à soupe de miel et le jus d’un citron bien mûr. Buvez le contenu de la bouteille avant votre petit déjeuner pour un effet radical. Cela demande un peu de courage lorsque l’on n’est pas habitué, mais pourquoi pas… Boire ainsi beaucoup dès le matin est un excellent moyen de lutter, non seulement contre la constipation, mais aussi contre l’hypertension.

 

 

Pour digérer

 

Quand vous êtes dérangé après un gros repas, faites cuire un gros oignon émincé dans un demi-litre d’eau avec un couvercle sur la casserole. Passez à la moulinette et buvez le tout. Dans les trois à quatre heures qui suivent, tout rentre dans l’ordre.

 

 

Contre la grippe

 

Dès les premiers signes (fatigue, courbature, fièvre…), préparez votre macération d’oignon : laissez tremper deux oignons coupés en petits morceaux dans un demi-litre d’eau pendant deux ou trois heures (ou toute une nuit) puis filtrez. Prenez un verre après le déjeuner ou le dîner et un autre au moment de vous coucher. L’oignon contient une puissante huile essentielle à la fois antivirale et antiseptique.

 

 

En cas d'otite

 

Faites de la purée d’oignons crus et appliquez-la en cataplasmes autour de l’oreille en renouvelant toutes les trois heures pour obtenir un effet décongestionnant.

 

 

En cas de panaris

 

Placez un oignon dans une casserole avec un peu d’eau et faites frissonner sans bouillir. Retirez l’oignon de l’eau, ouvrez-le en deux et laissez-le légèrement tiédir. Mettez le doigt à l’intérieur de l’oignon. Attendez une dizaine de minutes, puis désinfectez. Recommencez l’opération deux fois par jour, le matin et le soir jusqu’à ce que le panaris ait mûri et soit percé.

 

 

Pour faire disparaître les verrues

 

Creusez un oignon et remplissez-le de gros sel : frottez vos verrues matin et soir avec le liquide qui s’écoule de l’oignon.

 

 

Source de cet article : http://www.eddenya.com/sante-et-sciences/3655-trucs-a-faire-avec-des-oignons-p

 

Cet article est relayé par un blog de René Dumonceau : www.commenserelaxer.com

 


 

Je relaie ici des textes, des articles, des vidéos qui sont,

à mon sens, aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre,

alors usez de votre discernement. 

 


"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir.

Il lui suffit d'apprendre !"

 

Formations faciles

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Trucs à faire avec des oignons pour résoudre de nombreux ennuis de santé

Partager cet article

René Dumonceau René Dumonceau - dans Trucs des autres
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 16:23

 

Cela a déjà dû vous arriver : une envie pressante avant un événement important, une boule dans l’estomac dans l’attente d’une nouvelle, une sensation d’oppression et de douleur face au comportement ou aux mots d’autrui… Il existe forcément un lien entre le corps et l’esprit. Face à notre esprit qui souffre et aux peines refoulées, le corps réagit également à sa manière. Dans le domaine de la psychologie, on parle de troubles psychosomatiques. Et nous en avons tous déjà fait plus ou moins l’expérience.

 

 


Les troubles psychosomatiques : quand l’esprit souffre

 

 

On retrouve l’origine des troubles psychosomatiques dans le fait de refouler des émotions très intenses, des sentiments que l’on n’arrive pas à assimiler et que nous gérons alors de manière négative. Un exemple classique : une personne qui ne s’épanouit pas dans son travail, avec un supérieur qui n’apprécie pas ses efforts et qui la rabaisse. Cette personne rentrera à la maison déprimée, avec de fréquents maux de tête, de l’insomnie… Cette situation de stress peut même provoquer des ulcères à l’estomac ou une dépression nerveuse. Si elle ne réagit pas, si elle n’exprime pas tout haut ses pensées, son mal-être et ce qui la blesse, cette personne finira par tomber gravement malade.

 

 

La même chose peut se produire lors d’une séparation, si l’on a le coeur brisé et que l’on ne sait pas comment se reprendre en main. La tristesse et le chagrin finiront par alimenter nos pensées au quotidien jusqu’à nous entraîner vers la maladie, des douleurs et d’autres affections produites par l’esprit.

 

 

 

Les troubles psychosomatiques peuvent provoquer les manifestations cliniques suivantes :

 

 

  • Des maladies coronariennes : les tensions et la compétition malsaine peuvent les provoquer.
     
  • Les céphalées de tension : un problème très fréquent chez les gens confrontés au stress.
     
  • L’asthme : le stress et certaines émotions peuvent provoquer une crise d’asthme.
     
  • Les lombalgies : le mal de dos concentré au niveau lombaire est l’une des principales causes d’arrêt maladie, et cette douleur est presque toujours associée à des problèmes de tension et d’émotions.
     
  • L’eczéma : cette maladie de la peau provoque une sensation de grand picotement et est souvent associée au stress.

 

 

 

S’ouvrir des portes : libérer ses peines refoulées

 

 

C’est toujours difficile à gérer, car nous vivons souvent des situations où il est compliqué de réagir : il faut bien un travail pour vivre, et les situations de stress sont presque toujours liées à notre activité professionnelle. On ne peut pas non plus contrôler tous les événements négatifs de notre vie, car celle-ci est un chemin qui se trace au fur et à mesure que l’on avance : rien n’est prévisible et la tranquillité n’est pas assurée.

 

 

Néanmoins, nous pouvons nous préparer, avoir des armes et développer notre capacité personnelle pour savoir poser des limites et dire à haute voix ce dont nous avons besoin, afin de maintenir l’estime de soi au beau fixe et ne pas se laisser tirer vers les abysses du laisser faire, des peines refoulées et des chagrins entassés.

 

 

Il est normal de se sentir angoissé, d’avoir peur et d’être stressé, mais toujours de façon ponctuelle et passagère. Si ces émotions restent trop longtemps, notre corps finira par se plaindre et sera plus vulnérable face aux maladies. Les peines doivent se soigner et cicatriser afin que l’on puisse continuer à avancer sainement. Ouvrir les portes du bonheur ne dépend que de nous, et notre joie de vivre repose sur notre volonté profonde.

 

 

Source de cet articlehttp://amelioretasante.com/quand-les-peines-refoulees-font-du-mal-notre-corps/

 

Cet article est relayé par un blog de René Dumonceau : www.commenserelaxer.com

 


 

Je relaie ici des textes, des articles, des vidéos qui sont,

à mon sens, aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre,

alors usez de votre discernement. 

 


"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir.

Il lui suffit d'apprendre !"

 

Formations faciles

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Quand les peines refoulées font du mal à notre corps

Partager cet article

René Dumonceau René Dumonceau - dans Trucs des autres
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 14:46

 

Il y a quelques années alors que je me regardais dans le miroir, j’ai découvert que j’avais un petit bedon. Le coquin s’était pointé sans crier gare.  Je vous avoue que lorsque j’ai réalisé la situation, j’étais sous le choc. J’ai toujours été très mince, plutôt musclée, taille 36 et 38. Un physique tout à fait acceptable selon l’avis de la plupart des personnes que je côtoyais. Mais là, l’ennemi avait montré son nez et avec beaucoup d’arrogance. Il fallait que je prenne la situation en main. J’avais alors 43 ans.

 

 

J’ai tout d’abord, fais comme la plupart d’entre vous qui me lisez, pris le taureau par les cornes. Question régime, j’avais arrêté les crèmes desserts le soir devant la télé, les gâteaux, et les sucres cachés. Je reconnais que je suis assez gourmande mais la motivation était forte. J’ai continué à faire de l’exercice tous les jours, vélo, et marche. J’ai aussi bu beaucoup d’eau, filtrée et dynamisée afin qu’elle hydrate parfaitement mes cellules. J’ai bu des tas de cocktails de plantes drainante comme de la reine des prés, et autres potions végétales. Malheureusement, quoi que je faisais, l’ennemi ne se retirait pas.

 

 

Je ne me suis pas avouée vaincue pour autant. Comme je suis thérapeute, j’ai fait des recherches pour comprendre ce qu’il se passait.

 

 

Pré-ménopause, c’est quoi ce truc ?

 

 

Tout d’abord, j’ai découvert que j’étais en pré-ménopause.

 

 

Pour moi c’était une grande nouvelle!  J’étais bien loin d’imaginer que cela pouvait exister.

 

 

Heureusement j’ai aussi découvert que ce n’était pas une maladie mais juste une étape de la vie de la femme. La période qui précède la retraite des ovaires. Quelques symptômes commencent à apparaître qui peuvent déconcerter plus d’une et encore plus leurs maris et leurs enfants.

 

 

Effectivement, j’avais souvent chaud alors que j’étais frileuse. C’était parfois pratique. Je n’avais plus besoin de monter le thermostat et de mettre 3 couvertures pour dormir. A d’autres moments, j’avais tellement chaud que je suais. On appelle cela des bouffées de chaleur.

 

 

Ma libido aussi devenait différente, j’avais des baisses de désir qui pouvait durer plusieurs semaines et des augmentations qui me surprenaient.

 

 

J’étais souvent énervée par mes devoirs maternels. J’avais envie de tout envoyer péter. Je me sentais rebelle comme une adolescente. Tout m’intéressait et j’allais dans tous les sens. J’avais envie de sortir en discothèque alors que je n’avais jamais fait ça de ma vie. Je me suis mise à changer de look. J’aimais les vêtements sexy alors que j’étais plutôt classique ou sport.  J’avais une soif de vivre, une curiosité dévorante, et puis je pouvais sombrer dans la dépression et le découragement avec des envies de pleurer et de mourir. J’avais l’impression que ma vie n’avait pas de sens et que personne ne pouvait me comprendre. Heureusement qu’à l’époque j’étais célibataire car je crois que mon compagnon aurait eu du mal à me suivre.

 

 

En lisant des tas de bouquins, des témoignages, j’ai commencé à comprendre ce qu’il m’arrivait. Tout cela était normal. Heureusement car certains jours je n’arrivais plus à me suivre.

 

 

Que se passait-il avec mon petit bedon? Le coquin s’accrochait. Il avait décidé de rester en place.

 

 

J’avais donc plusieurs possibilités, soit continuer à le combattre, soit l’ignorer ( plus difficile) soit l’accepter et le comprendre. Aussi, raisonnablement, j’ai décidé de l’accepter et de le comprendre.

 

 

 

Mon corps est intelligent.

 

 

Tous les symptômes, que je décris ci-dessus, annoncent que tout doucement, la femme arrive à la fin d’une étape de sa vie. Le corps se prépare à tout mettre en place pour l’étape suivante.

 

 

Notre vie de femme est rythmée, depuis l’âge de 12 ans, par le cycle menstruel qui se divise classiquement  en 2 phases : pré-ovulatoire et post-ovulatoire qui sont également appelée phases folliculaire et lutéale.

 

 

Les oestrogènes sont produits par le développement des follicules des ovaires, le corps jaune et le placenta.

 

 

Les 14 premiers jours commencent avec le début des règles et sont sous l’influence des oestrogènes. Après l’ovulation au 14 ème jour, la progestérone prend le relais avec un deuxième pic moins important d’oestrogènes.

 

 

Les oestrogènes sont très importants pour la santé en-dehors de la production d’ovules fécondables.

 

 

Ils sont impliqués dans le développement du système nerveux central, dans l’homéostasie du squelette et du système cardio-vasculaire. Ils assurent la fixation du calcium et donc la bonne santé des os ainsi qu’un bon équilibre hydrique de la peau. Ils ont un effet vaso-dilatateurs qui, lorsqu’ils sont en excès, peuvent provoquer des migraines périodiques soulagées par des vaso-constricteurs.

 

 

 

La nature est bien faite, elle prévoit tout.

 

 

Je continue mes recherches et Wikipédia, m’apprend que «certains œstrogènes sont également produits en petites quantités par d'autres tissus tels le foie, les surrénales, les seins et les tissus adipeux. Ces sources secondaires d'estrogènes sont particulièrement importantes chez les femmes lors de la post-ménopause.»

 

 

Comme tout est programmé dans notre corps, celui-ci se prépare quelques années à l’avance pour faire en sorte que le passage d’une étape à l’autre, c’est-à-dire de la fertilité à la ménopause  se passe sans inconforts.

 

 

Aussi, il prépare le corps en créant un petit bedon bien grassouillet avec un stock d’oestrone et d’oestradiol recouvrant la zone des ovaires. Le but est de pouvoir prendre le relais des ovaires alors qu’ils prendront leur retraite et ainsi assurer le confort de la femme.

 

 

 

J’aime mon petit bedon.

 

 

Aujourd’hui j’ai 49 ans et j’aime mon petit bedon. Je n’ai plus envie de le faire disparaître.

 

 

Ce qui est épatant avec lui, c’est qu’il est reconnaissant. Tout cet amour, il me le rend bien.

 

 

Pour l’aider, j’ai suivi les conseils du super-nana, Donna Eden. Je me suis dit avec un nom pareil, elle ne peut que donner de bons conseils. Effectivement, elle propose des exercices sur Youtube, et dans son livre «Médecine énergétique au service de la femme» qui sont très simples à faire.

 

 

Mon exercice préféré consiste à poser mes mains sur mon petit bedon et à envoyer de la lumière et de l’amour. J’en profite pour lui dire merci de préparer mon corps à vivre une ménopause en parfaite santé sans effets secondaires. 

Je peux vous dire que depuis que j’ai pris conscience du rôle positif de mon petit bedon, mes symptômes de bouffées de chaleur et de sautes d’humeur, ont fortement diminué.

 

 

Je fais totalement confiance à l’intelligence de mon corps. Je le remercie de faire si bien son travail et je l’aide en mangeant plus légèrement, en évitant les produits d’hygiènes ( selon Le Monde 13.09.13 40% des produits d’hygiènes contiennent des perturbateurs endocriniens) et en faisant de l’exercice ( yoga tous les matins).

 

 

 

Source de ce texte :


 

Orianne Corman www.oriannecorman.com

 

Constellatrice familiale spécialisée dans l’accompagnement des femmes ayant souffert d’abus, de violence, d’avortements, de fausses couches.

 

Organisatrice des soirées Cercles de Femmes «Sagesse de l’Utérus» sur Paris ( Neuilly-sur-Seine), tous les 2 mois.  

 

 

Relayé par un blog de René Dumonceau : www.commenserelaxer.com

 

 


 

Je relaie ici des textes, des articles qui sont, à mon sens,

aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre, alors usez de votre discernement. 

 


 

MON-LOGO.jpg

"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir

s'il apprend"

 

 

Eveillez vos potentiels énergétiques et intuitifs

 

 

Lors d'ateliers d'un jour

ou

par une formation de 2 heures par webcam

 

 

Infos sur le lien ci-dessous

 

chacunadelenergiedanslesmains.com

 

 

Je n'aime pas mon ventre.

Je n'aime pas mon ventre.

Partager cet article

René Dumonceau Orianne Corman - dans Trucs des autres
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:11

grippe.gif

«J'ai le frisson !»





Qui n'a jamais ressenti la désagréable sensation du frisson glacial qui parcourt la colonne de haut en bas? Vous savez, le genre de frisson qui transporte avec lui une certitude: «Ça y est, je vais avoir la grippe !» Doit-on se résigner à notre triste sort ? N'y aurait-il pas moyen de contre-attaquer et de mettre notre intrus K.O. ?


Qu'est-ce qui fait que, tout à coup, je sens le froid s'installer jusque dans la moelle de mes os, je sens mes dents claquer les unes sur les autres et je sais, sans l'imbre d'une doute, que je vais avoir la grippe? Comment vous permettre de renverser la vapeur? Voici quelques conseils en naturopathie et en aromathérapie.



Naturopathie et alimentation par Véronik Tanguay


Avant tout, clarifions un fait important : on n’attrape pas une bactérie ou un virus. Ce n’est ni un hasard ni une malchance. Tous les jours, on rencontre des gens malades. On touche des objets infectés de bactéries. Pourquoi cette fois-ci suis-je malade? Pourquoi la bactérie a pu se développer dans mon corps? Tout simplement parce que le terrain y est propice!



Un appât !


Qu’est-ce qu’un terrain propice ? Les bactéries et les virus aiment les déchets. Leur « mission de vie » est de décomposer la matière organique. Rien de mieux qu’un sang intoxiqué de déchets mal digérés! Une mauvaise élimination équivaut à une masse de déchets qui demeurent dans nos intestins et fermentent. Cette putréfaction dégage des toxines qui passent à travers la paroi perméable de l’intestin puis se retrouvent dans notre système sanguin et lymphatique. Notre corps est maintenant propice à attirer les bactéries et les virus.



Je fermente…?


Plusieurs facteurs peuvent déclencher une fermentation des déchets de l’intestin : un excès de sucre, des changements brusques de température et un choc émotif ou un stress. Mais peu importe la raison, cela vous démontre qu’il y a un excès de déchets prêts à fermenter au premier élément déclencheur.



Nettoyer !


Vous avez un frisson ? Vous suspectez que vous couvez quelque chose ? Posez-vous la bonne question : avez-vous bien éliminé dernièrement? Tout le monde devrait aller à la selle 2 à 3 fois par jour. Est-ce normal de manger trois repas par jour et de ne faire qu’une selle ? Il y a quelque chose qui bloque quelque part… Après 30 ans, cela commence à en faire beaucoup qui s’accumule !

 


Ces déchets se promènent dans votre corps et empoisonnent vos organes. Comment est-ce que votre système immunitaire peut s’occuper d’une nouvelle bactérie lorsqu’il a des toxines éparpillées dans tout le corps qui lui donnent un surcroît de travail ? Vous avez tout intérêt à prendre rendez-vous pour une irrigation du colon. Ce traitement consiste à injecter délicatement de l’eau dans le rectum à l’aide d’un tuyau relié à un appareil conçu à cette fin. L’eau déloge les nouvelles et vieilles selles puis ressort avec les déchets.


(NDR : Vous trouverez toutes les infos relatives à l'irrigation du colon sur le site du Centre Sophrène situé à Paris  http://www.centre-sophrene.fr/irrigation%20colon.htm - Retrouvez-le également sur sa page Facebook https://www.facebook.com/CentreSophrene).



En bonus…


Pour augmenter vos chances d’être encore plus en forme demain, évitez de trop manger et laissez votre système digestif se reposer. Buvez beaucoup d’eau et prenez des bouillons de légumes fait maison avec beaucoup de fines herbes qui fortifieront votre système immunitaire : thym, origan, sarriette, clou de girofle, ail, gingembre, raifort, cayenne, etc. Écoutez votre corps; c’est souvent dans ces moments qu’il nous indique le mieux ce qui lui convient. À moins que ce soit nous qui prenons finalement un temps d’arrêt pour l’écouter…



Aromathérapie par Mikaël Zayat


Dès le premier frisson, il faut agir vite! Le virus grippal a la particularité de se multiplier rapidement. En très peu de temps, le virus pénètre dans une cellule et la force à fabriquer plusieurs dizaines de virus. Par la suite, elle éclate et libère tous ces nouveaux petits virus qui, à leur tour, iront envahir d’autres cellules.


En tout temps, ayez à porté de main une essence aromatique ayant des propriétés antivirales, particulièrement pour la sphère respiratoire. En voici quelques unes :
 

  • Eucalyptus officinal (Eucalyptus radiata)
     
  • Cajeput (Melaleuca cajeputii)
     
  • Niaouli (Melaleuca quinquenervia CT cinéole)
     
  • Ravintsare (Cinnamomum camphora à cinéole)
     
  • Romarin (Rosmarinus off. CT cinéole)




Voici un protocole «antiviral» que recommande le Dr Daniel Pénoël, auteur de plusieurs ouvrages en aromathérapie :

 

  • Avec le doigt, venir déposer une goutte de l’huile essentielle choisie à l’emplacement de la fontanelle bregmatique, c’est-à-dire sur le dessus de la tête, à quelques centimètres en arrière de l’implantation frontale des cheveux. Faire 6 à 12 applications les deux premières minutes. L’effet énergétique est ressenti rapidement et positivement.
     
  • Déposer une autre goutte à l'intérieur du poignet, à l’endroit où l’on sent battre le pouls. C’est dans ce prolongement du pouce, nommé la gouttière radiale, que passe le méridien du poumon. Frottez ensuite cette région précise de chaque poignet ensemble.
     
  • La troisième manœuvre est d’aller déposer une goutte d’essence sur la vertèbre qui, avec le système nerveux rattaché, contrôle la région des poumons. Pour la trouver, vous déposez votre main sous la nuque et lorsque vous touchez à la vertèbre la plus proéminente, vous descendez de deux vertèbres. Frottez vigoureusement quelques gouttes d’essence de chaque côté de cette vertèbre.
     
  • Pour rejoindre le point où se situe la naissance du méridien du poumon, mettez deux gouttes d’essence aromatique sous la partie externe de la clavicule. Faites le même geste de chaque côté.
     
  • Finalement, faites pénétrer deux gouttes sous la partie évasée du sternum.


Pour compléter le traitement, diffusez dans l’air des essences aromatiques de conifères (sapin, pruche, pin blanc, épinettes blanche ou noire) tout en prenant un bon bain chaud. Gardez le repos bien au chaud.



Source de cet article : Véronik Tanguay - http://www.chemindevie.net/article-trucs-pour-contrer-la-grippe-40697297.html

Relayé par un blog de René Dumonceau : www.commentserelaxer.com

 

 


 

Je relaie ici des textes, des articles, des vidéos qui sont,

à mon sens, aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre,

alors usez de votre discernement. 

 


"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir.

Il lui suffit d'apprendre !"

 

Formations faciles

de 2 heures par webcam

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 


  Contact et infos

 

mail orange 2

 

Edité le 16/01/2014 - Màj 18/02/2014

Partager cet article

René Dumonceau René Dumonceau - dans Trucs des autres
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 19:32

saintval.jpg

 

 

 

A toutes et tous qui lisez ce blog, en ce vendredi 14 février 2014, je vous souhaite de passer une superbe fête de l'Amour.

 


Aimons-nous et aimez-vous comme je nous vous aime.

 

 

La nuit prochaine, à 00h53, heure de Bruxelles et de Paris, la lune sera pleine. Pour connaître ses influences ce mois-ci, je vous invite à lire ou à relire le bulletin météo-astro de février 2014 écrit par Danielle Clermont et que j'ai relayé sur ce blog http://www.lescheminsdelenergie.com/article-danielle-clermont-bulletin-meteoastro-du-1er-fevrier-2014-122328324.html



Bonne pleine lune et supers bonne Saint-Valentin, alors !

 

 

Supers bisouilles.

 

 

René.

Partager cet article

René Dumonceau René Dumonceau - dans Chroniques de René Dumonceau
commenter cet article

Présentation

  • : Apprenez à vous relaxer facilement !
  • Apprenez à vous relaxer facilement !
  • : Ce blog contient des trucs et astuces de relaxation destinés à faciliter votre mieux-être au quotidien.
  • Contact

De l'énergie dans les mains...

 

 

    Adopter une fée

C'est faire entrer

La JOIE dans VOTRE VIE !

 

 

BLOG FEE 2

 

Lire l'article

 

 

NOUVEAU !

 

Retrouvez

Les propriétaires

De BB fées de Nashti

sur leur groupe

 

fb

https://www.facebook.com/groups/bbfeesnashti 

 


 

Fatigué ? Stressé ?

 

Apprenez à

vous relaxer

avec

 

!!!  VOS MAINS  !!!

 

 

 Formation facile

de 2 heures

par webcam

 

 

Infos sur ce lien

chacunadelenergiedanslesmains.com

 


 

  Gestion du stress

 

Découvrez la formule

d'accompagnement énergétique

anti-stress

 

par abonnement mensuel

 


 

Recevoir 3 jours de soins

 

REIKI VERSEAU à distance

 

GRATUITS

 

Cela vous intéresse ?

 

INFOS ICI

 


 

La lune aujourd'hui
 

Recherche

Liens

 

MILKA OK

Chacun a de l'Energie dans les mains


Eveillez votre potentiel

énergétique et intuitif


www.chacunadelenergie

danslesmains.com

 

  Mon site perso

www.renedumonceau.com

Site en construction

Souriez, vous êtes comptés !

 

free counters
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog